1920 : Naissance du Syndicat.
 
1928 : Il prend le nom de « Syndicat de l’Enseignement des Beaux-Arts et des Arts Plastiques ».
 
1947 : Il est remis sur pied grâce à quatre collègues : LESPES de Lyon, BOULNOIS de Clermont- Ferrand, BRILLE de Dijon et SIMONDET de Bordeaux qui, après de nombreux coups de téléphones et courriers échangés, se sont tournés vers le Secrétaire Général du Syndicat des Beaux-Arts de la F.E.N., Pierre HONORE . Avec son aide, il reprend son activité sous le nom de « Syndicat National de l’Enseignement Artistique » (SNEA).
 
Début 1948 : LESPES est nommé Président puis, souffrant, il demande rapidement à Albert EHRMANN de le suppléer.
 
1951 : Au Congrès de PARIS, Albert EHRMANN est confirmé dans ses fonctions et ses efforts lui permettent de regrouper la majorité des personnels enseignants des Conservatoires. Dès ce moment, le S.N.E.A. a demandé son affiliation à la Fédération de l’Education Nationale (FEN) permettant à nos camarades de bénéficier en particulier de certains avantages :
  • Mutuelle Générale de l’Education Nationale (MGEN)
  • Mutuelle Retraite des Instituteurs et Fonctionnaires de l’Education Nationale (MRIFEN)
  • Mutuelle Assurance des Instituteurs de France (MAIF) et, par voie de conséquence, la CAMIF (Coopérative d’Achats de la Mutuelle des Instituteurs de France).

Albert EHRMANN organise et préside un nouveau Congrès à Paris en 1952, puis des Congrès Régionaux en 1953.

1954 : Congrès, à PARIS au CNSM, rue de Madrid - création d’une section « retraités ». Albert EHRMANN est fait Chevalier de la Légion d’Honneur au titre du Ministère de l’ Education Nationale.
 
1956 : Congrès à Paris, salle Gaveau - Président Albert EHRMANN.
 
1958 : Congrès à Paris, Mairie du 12° - Président Albert EHRMANN (pour mémoire, année de la définition des postes de Professeurs avec échelle indiciaire à 12 heures.)
 
1960, 1962, 1964, 1966 : Congrès sous la présidence d' Albert EHRMANN.
 
1968 : Congrès à Paris, Mairie du 18° - Président Albert EHRMANN. (pour mémoire, année de la définition et création de postes de Professeurs avec échelle indiciaire à 16 heures et création du Certificat d’Aptitude).
 
1969 : Congrès extraordinaire à l’E.N.M. de NANTES - Henri-René POLLIN est élu Président, Albert EHRMANN est nommé Président d’Honneur.
 
1971 : Congrès à REIMS - Président Henri-René POLLIN - Adjoint Jean CHEVRIN.
 
1973 : Congrès à BOULOGNE-BILLANCOURT - POLLIN et CHEVRIN reconduits. (Avril 1974 : Albert EHRMANN est fait Officier dans l’Ordre National de la Légion d’Honneur).
 
1975, 1977 : Congrès - POLLIN et CHEVRIN reconduits.
 
1978 : pour mémoire : définition du statut des adjoints d’enseignements - création du D.E. - obtention des mutations - aboutissement, après 10 ans de procédure, du procès intenté par notre président POLLIN contre le Ministre de l’Intérieur pour la reconnaissance définitive des textes et règlements définissant les 16h de cours par les collectivités.
 
1979, 1981: Congrès POLLIN et CHEVRIN reconduits.
 
1983 : Congrès à LA ROCHELLE-MARANS - Jean CHEVRIN est élu Secrétaire Général, Henri-René POLLIN est nommé Président d’Honneur.
 
1986 : Congrès à DRAVEIL - Secrétaire Général Jean CHEVRIN.

Extension du champ de syndicalisation aux Artistes musiciens d’orchestres, lyriques et chœur. Le S.N.E.A. devient le «Syndicat National des Enseignants et Artistes».

(pour mémoire, Décembre 1986 : décès de Michel DROUARD Secrétaire de Bureau, et Juin 1987 : décès de Jean CHEVRIN Secrétaire Général. Jean-Marie CAPIAUX, à la demande du Président d’Honneur Henri-René POLLIN, accepte l’intérim jusqu’au prochain congrès).
 
1988 : Décès d’Albert EHRMANN.
 
1989 : Pour mémoire, possibilité par l’intermédiaire de la FEN de présentation de listes aux commissions paritaires locales au grand dam des autres syndicats. Hélas représentation trop faible pour siéger au Conseil Supérieur de la Fonction Publique Territoriale malgré un recours en Conseil d’Etat .
 
1990 : Pour mémoire, les statuts de la filière culturelle dans la fonction publique territoriale sont en gestation. La première mouture des décrets est nettement défavorable. Campagne de rejet, pétitions et rendez-vous, puis grève générale et manifestation à Paris en Janvier 1991. Vœux et propositions de décrets sont déposés le 29 janvier par le S.N.E.A. Une seconde mouture des décrets est élaborée et communiquée le 15 février, plus en phase avec nos propositions. Elle paraît au J.O. du 4 septembre 1991.
 
1991 : Congrès à TOULOUSE - Claude CHARLES est élu Secrétaire Général, Bernard GROULT Secrétaire Général Adjoint
 
1994 : Congrès à STRASBOURG - Claude CHARLES et Bernard GROULT reconduits. 1994/95 : pour mémoire, création de l’U.N.S.A. (Union Nationale des Syndicats Autonomes) à laquelle se joignent 2 syndicats représentatifs des Collectivités Territoriales : la F.E.N., par l’intermédiaire du S.N.E.A. et la F.N.A. (Fédération Nationale des Autonomes) qui possède déjà des sièges au Conseil Supérieur.

Le S.N.E.A. présente des listes C.A.P. et C.T.P. (Commission Administrative Paritaire et Comité Technique Paritaire), seul, ou associé à la F.N.A. : listes U.N.S.A./F.E.N./F.N.A. Le S.N.E.A. apporte à lui seul à la F.E.N. au moins 2 décharges nationales. Claude CHARLES est choisi pour siéger comme suppléant au Conseil Supérieur de la Fonction PubliqueTerritoriale et de nombreux collègues du S.N.E.A. obtiennent des décharges au niveau local.
 
1997 : Congrès du cinquantenaire à TOURCOING - Claude CHARLES est réélu Secrétaire Général et Pascale DUBBERT est élue Secrétaire Générale Adjointe.
 
1998 : Pour mémoire, reconnaissance fiscale de nos missions d’enseignement (professions artistiques). Le SNEA quitte la FEN qui ne respecte pas ses engagements suite aux élections aux CAP et CTP. Le SNEA rejoint la CFDT (par son rattachement à Interco CFDT).
 
2000 : Pour mémoire, reconnaissance effective de la « complémentarité » de nos missions enseignement/diffusion par un arrêt du Conseil d’Etat.
 
2000 : Congrès extraordinaire à PARIS - Claude CHARLES et Pascale DUBBERT respectivement Secrétaire Général et Secrétaire Générale Adjointe.

Pour mémoire, devant les menaces d’ingérence qu’exerce la CFDT sur le fonctionnement administratif et juridique de notre syndicat, le Congrès vote par 366 voix sur 386 notre désaffiliation de la CFDT. Le SNEA devient totalement autonome.
 
2001 : Congrès extraordinaire et ordinaire à ORLEANS - Claude CHARLES et Pascale DUBBERT reconduits.

Pour mémoire, le Conseil Syndical accepte à la majorité notre adhésion à l’UNSA (Union Nationale des Syndicats Autonomes). Le S.N.E.A. s’installe dans des locaux du Ministère de la Culture.
 
2002 : Pour mémoire, après 4 ans, aboutissement du procès intenté par le S.N.E.A. pour la reconnaissance et le respect du statut d’enseignant artistique spécialisé : le Tribunal Administratif de Lille et la Cour d’Appel de Bordeaux ont annulé les décisions d’emploi d’enseignants pendant les périodes des congés scolaires, rejetant toute annualisation ainsi que toute tentative d’augmentation du temps hebdomadaire venant compenser les effets du calendrier scolaire.
 
2003 : Aboutissement du procès de Marseille ; désormais rien ne s’oppose plus à ce que les professeurs s’expriment au sein d’un orchestre et ce, quelles que soient les rémunérations (publiques ou privées).
 
2004 : Congrès à TOULON-LE PRADET – Claude CHARLES et Pascale DUBBERT reconduits.

2008 : Congrès à Clermont- Ferrand -- Claude CHARLES est reconduit secrétaire général, Pascale DUBBERT secrétaire générale adjointe ; Georges KISS trésorier . A noter que pour la première fois le congrès s’est terminé par un concert donné par les congressistes eux-mêmes

2012 - Congrès à Dijon - Claude CHARLES est reconduit secrétaire général, Pascale DUBBERT secrétaire générale adjointe ; Georges KISS trésorier.

2016 - Congrès à Lille - Michel VENTULA est élu Secrétaire Général du Snea. Pascale DUBBERT secrétaire générale adjointe ; Georges KISS trésorier. A l’occasion du congrès, un bel hommage a été rendu à Claude Charles en remerciement aux 25 ans consacrés au Snea en tant que Secrétaire Général.